La Charte

La charte présente les valeurs fondamentales du projet de La Clémenterie. Elle fait référence pour aider à prendre les décisions courantes. Toute personne séjournant au hameau de La Clémenterie doit en prendre connaissance.

1.Politique

La Clémenterie est un lieu d’expérimentation politique qui fonctionne en autogestion.

Contre toutes formes de discriminations, nous sommes particulièrement impliqués dans les luttes féministes.

Nous recherchons l’autonomie vivrière en pratiquant une agriculture paysanne dans une perspective révolutionnaire.

Nous pratiquons l’entraide paysanne locale afin de partager nos objectifs théoriques et pratiques.

Nous développons également des revenus financiers de manière solidaire en attendant l’effondrement du système capitaliste.

Nous soutenons toutes les luttes paysannes, ouvrières et syndicales progressistes et révolutionnaires.

2.Religion

La Clémenterie n’est pas un lieu religieux, spirituel ou mystique.

Les croyances et pratiques religieuses et mystiques sont d’ordre privé et n’ont pas lieu d’être affichés dans les lieux collectifs.

3.Drogues

La drogue est répandue dans notre société volontairement pour annihiler les protestations et velléités de changer la société. Pour la Clémenterie, les drogues mettent en danger le lieu, ses activités, ses habitants ainsi que tous les membres de l’association. Par conséquent, les drogues illicites sont interdites ici aussi et l’usage des drogues licites doit être modéré.

4.Revenus

L’objectif économique de ce projet est de mettre en commun toutes les ressources dont nous disposons afin de créer un groupe réellement solidaire. Ce lieu n’a pas vocation à être utilisé pour générer des revenus personnels. Par conséquent, les personnes habitant ou souhaitant habiter sur le lieu à long terme doivent mettre en commun l’intégralité de leurs revenus et rechercher la création de production vivrière et de revenus financiers communs.

Afin de permettre une part d’autonomie financière individuelle, une somme d’argent de poche est définie et est allouée à partir de la caisse commune à chaque permanent pour payer certaines dépenses sur lesquelles le collectif n’a pas de droit de regard sauf si elles contreviennent à la charte ou au règlement intérieur.

5.Activités

Le démarrage de toute nouvelle activité doit être discuté et décidé en réunion lors de laquelle est défini si cette activité est collective ou individuelle ainsi que son cadre d’action. Une période d’essai est définie pour tester cette activité et en évaluer la pertinence.

Pour chaque activité collective, un groupe de travail référent est défini, dont fait partie au moins un membre permanent. Les prérogatives de ce groupe de travail sont définies lors de sa création et peuvent être redéfinies ultérieurement. Le groupe de travail organise ses propres réunions, présente un point d’information régulier en réunion d’organisation et propose à l’ensemble du collectif des décisions à prendre qui auraient un impact dépassant le cadre fixé pour ce groupe de travail.

Les activités individuelles ne doivent pas empiéter sur les espaces collectifs.

6.Animaux

Les personnes qui amènent des animaux sur le lieu en sont responsables.

Les animaux collectifs sont pris en charge collectivement.

Auteur : laclementerie

Ferme autogérée, paysanne et libertaire. Pratiquant l’éducation populaire, transmission des savoirs et savoir-faire, sans différence entre grands et petits, jeunes et vieux, riche ou pauvre, toi ou moi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s